L’arêtier est un élément intégrant d’un toit. Il peut assurer la régularité de l’étanchéité de votre toiture. Il faut faire attention à la pose de cet élément pour éviter les mauvaises surprises. L’intervention d’un spécialiste peut alors s’avérer indispensable pour assurer la performance de votre arêtier. Vous pouvez aussi prendre certains points en compte avant de poser ce type d’élément.

L’arêtier en général

L’arêtier est généralement un élément d’une toiture qui fait partie de la charpente. Il forme en premier lieu l’arête de la croupe ainsi que l’angle saillant de votre toit. Cet élément est aussi considéré comme étant une arête d’intersection d’un pavillon ou de deux versants. Il sert particulièrement à raccorder deux éléments sur une seule toiture.

A lire également : Comment estime-t-on le coût des travaux ?

Son installation garantit en particulier une grande partie de l’étanchéité du revêtement de votre habitation. Il peut aussi apporter une touche d’esthétique à votre maison. Il suffit de faire appel à un artisan couvreur charpentier professionnel pour assurer la pose de cet élément.

L’importance de la pose d’un arêtier

Un arêtier peut généralement accueillir des pannes ou des poutres de bois pour réaliser une charpente. Cet élément devient important pendant la construction d’une maison. Il peut aussi accueillir un chevron d’arêtier en cas de besoin. Les lattes seront directement fixées sur ce dernier.

Lire également : Faire le bon choix de menuiserie pour sa maison

En tout cas, il est important de réaliser des approches ou des contre-approches après la réalisation des travaux. C’est pour cette raison que vous devez solliciter un professionnel comme cet artisan couvreur charpentier dans le Doubs pour réaliser l’opération. Il réalisera l’intervention correctement et selon les règles en vigueur.

Quel type d’arêtier choisir pour votre toiture ?

Vous êtes libre de choisir le type d’arêtier dont vous avez besoin pour le toit de votre maison. Vous pouvez opter pour un modèle avec des tuiles canal si vous avez des tuiles plates ou une toiture en ardoise. Un produit tranché est en outre conseillé en présence de noquets.

L’élément peut se doter d’un filet mortier si la couverture est à emboitement. Celle-ci peut aussi accueillir un arêtier avec un cornier à sceller au mortier. Le cornier en question peut en outre se fixer avec des vis dans certains cas.

Le point sur la réalisation d’un arêtier

Deux méthodes peuvent être proposées pour assurer la pose d’un arêtier. Il y a en premier lieu le scellage au mortier qui vous garantira une importante étanchéité au niveau de la ligne. Cela est aussi valable pour les deux pans de votre toiture qui se joindront. Le mortier sera appliqué directement au niveau de la ligne d’arêtier. Le spécialiste n’aura plus qu’à poser les tuiles.

Vient ensuite l’installation à sec qui se fait avec des clous et des clips pour assurer la fixation de l’élément. La ligne sera surélevée pour cette méthode tout comme la lisse en bois qui sera fixée sur le chevron.

Quelques conseils que vous devriez prendre en compte

Il est plus judicieux de positionner les tuiles d’arêtier contre les vents dominants. Il ne faut pas non plus négliger la qualité ainsi que le dosage du mortier. Notez que vous éviterez le moindre souci en vous fiant à un spécialiste en pose de charpente. D’ailleurs, la pose de l’élément doit se faire avec une température de 3 à 29 °C. Il faut faire attention à ne pas intervenir sous le soleil ou la pluie. L’intervenant évitera aussi les jours venteux.

Source images : piqsels.com