La rénovation est un projet qui implique énormément de coûts pour les ménages. Il n’est donc pas étonnant si l’État subventionne certains travaux dédiés à la rénovation énergétique ou à la rénovation d’un bien ancien. Le budget dépend de différents facteurs, notamment, de l’accessibilité du logement et de la nature des travaux. Pour estimer le coût des travaux, voici les détails. 

Coût des travaux : les facteurs à prendre en compte

Source image : pixabay

La rénovation est un terme assez vague, car il existe trois types de rénovation : 

En parallèle : Comment poser une fenêtre en alu ?

  • Le rafraîchissement.
  • La rénovation partielle.
  • La rénovation complète.

Il s’agit là du premier élément à prendre en compte dans l’estimation des coûts des travaux. Il existe alors des travaux permettant de remettre au goût du jour son logement et également des travaux de rénovation beaucoup plus lourds. La rénovation consiste en général à améliorer l’état d’un logement grâce à quelques étapes : 

  • Sécuriser le logement.
  • Mettre aux normes l’électricité et la plomberie.
  • Vérifier la charpente.
  • Enlever les matériaux toxiques.
  • Etc.

On réalise également de la rénovation énergétique afin d’améliorer son confort thermique et réaliser des économies d’énergie. Ensuite, on réaménage les pièces et on améliore l’esthétique. Dans la plupart du temps, on fait tomber un mur porteur ou on agrandit une ouverture. Tous ces travaux ont un impact lourd sur le coût de la rénovation

A découvrir également : Trouver un professionnel pour ses projets de menuiserie

Ainsi, il est important de bien évaluer tous les facteurs qui influent sur le coût des travaux. Il s’agit alors : 

  • De la nature des travaux.
  • L’ampleur des travaux et la surface à rénover.
  • L’accessibilité du chantier.
  • Le choix des matériaux.
  • Le coût de la main-d’œuvre.
  • Le type de finition.

Plus les travaux sont lourds, plus le prix sera revu à la hausse. Le mieux est donc de demander plusieurs devis auprès de différentes entreprises. Ensuite, on fait jouer la concurrence.

Coût des travaux poste par poste

En général, il faut estimer le coût des travaux en fonction des types de travaux à réaliser. On doit alors établir des fourchettes de prix :

  • Entre 160 et 1 250 € le m2 pour la rénovation d’une maison. 
  • Entre 160 et 350 €  le m2 pour la rénovation partielle. 
  • Entre 950 et 1 250 € le m2 pour la rénovation complète. 

Le coût des travaux poste par poste doit être aussi pris en compte pour déterminer quels travaux sont les plus coûts. Ainsi, il faut compter : 

  • Entre 400 et 600 € le m2 pour la rénovation d’une pièce.
  • Entre 800 et 1 200 € le m2 pour la rénovation d’une cuisine ou la salle de bain.
  • Entre 80 et 100 € le m2 pour une remise aux normes du réseau électrique et d’eau.
  • Entre 700 et 800 € du m2 pour une rénovation du réseau d’eau dans une cuisine ou dans une salle de bain.
  • Entre 10 000 et 21 000 € le m2 pour le gros œuvre.
  • Entre 185 et 275 € le m2 pour la réfection de la toiture.
  • Entre 1 000 et 3 500 € le m2 pour la démolition d’un mur porteur.
  • Entre 530 et 2 600 € le m2 pour des travaux d’agrandissement de la maison ou pour l’aménagement des combles.
  • Entre 30 et 200 € le m2 pour la rénovation des revêtements de sol.
  • Entre 20 et 35 € le m2 pour la peinture.

Coût des travaux : bénéficier des aides à la rénovation

Pour la rénovation énergétique, il est possible de réduire ses dépenses grâce aux aides à la rénovation. D’ailleurs, on peut bénéficier de MaPrimeRénov que l’on soit propriétaires, bailleurs ou copropriétaires. Cette aide n’impose pas non plus de conditions de revenus. On peut alors déduire entre 30 t 90 % du montant des travaux en fonction de ses revenus. Pour l’installation de la pompe à chaleur, on peut certainement bénéficier d’une aide entre 5 000 et 25 000 €.

Source image à la une : pixabay